Diplômée de l’Ecole Supérieure d’Art de Bretagne en 2009, elle vit à Brest et son atelier se situe au sein d’une « Maison Pour Toutes » dans laquelle elle accueille des femmes de tous les âges, de toutes les classes sociales, de toutes les nationalités, trop souvent victimes de violences. En 2019, Marion Plumet présente «Nos femmes »  à Cineffable, Festival International du film lesbien & féministe à l’Espace Reuilly à Paris. Elle prépare une exposition au Centre Culturel de Comines en Belgique, «Je t’aime je t’a(b)îme. 

« J’ai commencé à dessiner faute de trouver les mots. J’ai commencé à dessiner pour dire « sans mot ». Ce qui n’est pas nommable, ce qui n’est pas entendable, ce qui dépasse l’entendement. 

Je travaille presque toujours sur des séries et, bien souvent, mon geste est répétitif. Les objets que je crée, les figures que je dessine se ressemblent. Exactement comme les histoires de violences que rapportent les femmes accueillies au sein de la Maison pour Toutes LCause : toutes singulières et pourtant toutes très semblables, toutes intimes et pourtant toutes très ordinaires. Communes. De la même manière, mises bout à bout, mes productions explorent une seule et même histoire, une histoire universelle, l’histoire de la domination masculine. »

 

Marion Plumet

Dossier de présentationAR)T HOME #1

Nous sommes le collectif Embrayage. 

L'Embrayage c'est la pièce qui fait la communication entre le moteur et le levier de vitesse. Plus simplement, Embrayer c’est démarrer.

Notre collectif se positionne comme un catalyseur, le but étant de déclencher un dialogue entre la jeune création contemporaine et les différents publics, les mettre en relation.

collectifembrayage@gmail.com