Diplômée du CREADOC d’Angoulême en 2016, elle vit et travaille à Marseille. Lauréate en 2020 du concours 60 secondes radio avec « La Dernière personne sur Terre », elle réalise en 2018 un documentaire de création pour France Culture, une enquête sur une lettre trouvée, et co-réalise la bande sonore de l’exposition Des Rives au Lieu Unique en 2019.

Anne-Line Drocourt compose à partir des sons qu’elle extrait de l’intime pour aller vers une mémoire collective. Ses sons proviennent des répertoires de la voix, du bruitage, des sons transformés, des ambiances qu’elle côtoie dans son quotidien. Ces différentes natures sonores participent à l’écriture de ses créations aux formats courts et parfois plus longs. Anne-Line Drocourt pense ses créations sonores dans une proximité avec le format du documentaire, de l’essai radiophonique, la composition électro- acoustique et la performance. Ces créations sont telles des « cartographies », ou encore des « états des lieux en états d’âme », ou bien des « circuits abrégés » mettant en exergue une poétique du vivant.

Dans sa relation sensible au son, Anne-Line Drocourt s’intéresse à la pluralité des sons qui composent notre quotidien. Depuis 2019, elle travaille sur la composition « Chute libre » pour laquelle elle utilise des « déchets » d’enregistrements qui concernent les coups de micro, larsen ou encore le souffle de la danseuse ; qu’elle mélange à des sons plus concrets. Son intérêt se pose ainsi autant sur des sons très infimes que sur des sons plus distincts. A cette matière, Anne-Line Drocourt mêle des bribes de textes anecdotiques.

Pour Anne-Line Drocourt, le sonore est l’outil le plus présent dans notre quotidien qui s’échappe par exemple de la radio qui se trouve dans la cuisine. Il offre de multiples perspectives qui ouvrent sur l’imagination, la géographie et la mémoire. « Miniatures » rassemble des sons du quotidien, des voix anonymes, des ambiances de fenêtres discontinues, des messages téléphoniques et extraits de textes, invitant l’usager à se déplacer dans un appartement fantasmatique qui ouvre des fenêtres sur des quotidiennetés inconnues et des paysages irréels.

Un texte du Collectif Embrayage

Dossier de présentationAR)T HOME #1