Le 6bis Fabrik est une fabrique de culture, c’est à dire un lieu de production de l’art qui réunit des ateliers de création et de réalisation. Ce sont des artistes, scénographes, architectes et constructeurs qui sont les porteurs du 6bis Fabrik.
Pour la première fois, la Nuit Blanche devenue métropolitaine prend ses quartiers à Vitry. Et c’est bien entendu au Kilowatt / Espace Marcel-Paul qu’elle s’installe. Le décor lunaire de la friche industrielle combiné aux installations foraines du Kilowatt offre l’écrin idéal pour une nuit dédiée au vivant.
Sur une initiative de Bruno-Paul Largy et Daniel Purroy, le 6bis Fabrik présente une installation constituée d’une sculpture monumentale d’une petite fille renversant l’échelle de notre réalité, et d’une construction en bois où s’esquissent ponton flottant, cabane aérienne, chambre musicale, coque de bateau suspendue et moisonneur de brouillard. Une architecture rendue évolutive et mouvante grâce à l’invitation donnée au public par la danse.
Une rampe faite de bois nous achemine sur le toit du bâtiment Marcel-Paul qui sera en cette occasion remplie d’eau sur l’ensemble de sa surface, reflétant le ciel et les toiles afin d’établir une nouvelle cartographie. Contemplation, du latin cum templum. Les étymologies d’hier sont les rêves d’aujourd’hui. Imaginons un ciel étoilé se reflétant à la surface d’un étang. Ses proportions inaccessibles deviennent ainsi mesurables et nous révèlent l’architecture du temple.
Le Tiers Inclus est une construction in-situ à laquelle chacun est invité à rajouter son tasseau à l’édifice. Entre l’habitable, l’atelier et le parcours, le 6 bis FABRIK souhaite être le lieu du «faire-ensemble». Le 6bis FABRIK a pour désir d’être un lieu où se croisent différentes pensées, pratiques et corps de métiers. Situé sur le toit de l’Espace Marcel-Paul, le 6 bis FABRIK souhaite être la plateforme d’expérimentation propice à une création collective qui se nourrie de la pratique de chacun des membres du 6 bis FABRIK et des jeunes artistes que la fabrique accueille en ses murs.
Pour la Nuit Blanche 2020, le Collectif Embrayage poursuit dans sa volonté d’exposer de jeunes artistes dans des lieux atypiques, ici un toit immergé d’eau. Pour l’occasion, le Collectif Embrayage invite l’artiste Thibault Grougi avec lequel il a déjà travaillé lors de sa première exposition « Aparté, un parcours d’art contemporain dans le 11ème arrondissement ». Dans le cadre de cette édition 2020, Thibault Grougi souhaite aller au delà des frontières de la performance en proposant une oeuvre participative.
« Très eau
Nous sommes invités ici, nous, les exposants, les exposés et les exposables; entre le miroir du Soleil et le miroir de nous, entre la Lune et l’eau. Nous nous trouvons donc entre les portails des mondes. Et de fait, notre venue nous rend doucement responsables de l’espace qui se dessine dans l’air, et qui se charge de nos corps. N’oublions pas notre responsabilité d’existence, alors que les araignées parcourent le globe. Voilà ce que nous pouvons faire. La matière des étoiles est la même que celle de nos corps plein d’eau, alors l’astre blanc et le liquide ne sont que des miroirs de feu finalement. Ainsi ce qui brûle coule. Il est indispensable de s’adresser à cette eau, partout. Disons-lui des choses, et de ce qui y circulera, inventons l’espace. Nous devons continuer à parler au Monde. » • Thibault Grougi

Nous sommes le collectif Embrayage. 

L'Embrayage c'est la pièce qui fait la communication entre le moteur et le levier de vitesse. Plus simplement, Embrayer c’est démarrer.

Notre collectif se positionne comme un catalyseur, le but étant de déclencher un dialogue entre la jeune création contemporaine et les différents publics, les mettre en relation.

collectifembrayage@gmail.com